Millesimes Et Vins

Edition du 25/08/2015
 

ELLNER

Talent

ELLNER

Voici l’exemple d’une Maison qui accède au sommet grâce à une régularité qualitative étroitement liée à une gamme de prix vraiment très abordable, fière d’avoir su préserver sa structure familiale et son autonomie.


Jean-Pierre Ellner et son épouse, Michèle, sont des propriétaires comme on les aime, chaleureux et passionnés. C’est Charles-Émile Ellner qui créa, au début du siècle dernier, sa propre maison. Ses successeurs, notamment son fils Pierre, qui en a été la véritable “locomotive”, a su transmettre à ses propres enfants cette passion pour la terre et le vin. Jean-Pierre Ellner assure la Présidence de la société, et, Michel étant à la retraite, est épaulé par la 3e génération, Arnaud et Frédéric Ellner (Frédéric responsable du vignoble et Arnaud Chef de Caves). Le vignoble couvre une superficie de 54 ha répartis sur une quinzaine de communes. L’absence volontaire de fermentation malolactique dans leur vinification, promet des cuvées d’une grande richesse et d’une belle longévité. “Cela fait une douzaine d’années que nous avons adopté la lutte raisonnée du vignoble, et nous appliquons les principes de précautions de protection de l’environnement, nous précise Frédéric Ellner. Nous essayons de faire vieillir le vignoble pour avoir des vignes plus âgées, on arrache très peu dans un souci de préservation qualitative des ceps des meilleures parcelles. Dans les années difficiles, c’est un atout qualitatif incontestable : on a des richesses en sucre supérieures dans les vieilles vignes, c’est la sagesse de l’âge... et l’on gagne aussi en structure aromatique. Il faut un savant équilibre d’âges de vignes dans un vignoble. Les meilleurs cuvées sont élaborées avec des vignes d’une trentaine d’années. Nous sommes spécialistes du Chardonnay, nos vignes sont en partie situées sur les Côtes d’Épernay, cela touche la Côte des Blancs, nous avons donc de très jolis terroirs à mi-côte, c’est idéal pour la ventilation; l’exposition (est-ouest et sud), la typicité des sols où nous avons un joli terroir de craie qui donne des arômes bien particuliers et savoureux à nos Champagnes. En Sézannais, les terroirs sont un peu différents, et apportent une touche originale.” “Notre vendangeoir peut accueillir 80 personnes avec des chambres au-dessus, poursuit Michèle Ellner, nous avons créé un bel établissement avec un grand hangar. Nous prévoyons l’avenir car cela devient difficile d’accueillir autant de saisonniers. Nous vendangeons tous nos raisins à la main, cela représente une troupe de 120 vendangeurs, répartis sur nos trois pôles de production. Nous sommes une entreprise familiale, c’est mon neveu Frédéric qui s’occupe du vignoble, des 50 ha familiaux, de l’état sanitaire, de la production. Nous avons une station technique et un œnologue qui supervise l’état des cuves et effectue les analyses. Mes deux filles travaillent à nos côtés, Alexandra, à la comptabilité et à l’administratif, et Emmanuelle s’occupe de la partie commerciale et de l’export. A la vente, nous avons toujours la Séduction 2002 qui a été largement primée, que ce soit par Wine challenge, Wine Spectator... Une jolie bouteille de forme ancienne. Lui succède, la Séduction 2005, qui a les mêmes caractéristiques liées au Chardonnay et aux terroirs. C’est un champagne élevé quelques mois en fûts qui ne subit pas de fermentation malolactique, c’est notre signature Ellner.” “Je suis néerlandais d’origine et travaille dans le milieu du vin en France depuis 25 ans, nous explique Willem Schiks Directeur commercial France et Export Maison Ellner. Champagne Charles Ellner, est pour moi une “petite grande” maison : je m’explique, petite par la taille, c’est une entreprise familiale qui ne fait pas des millions de bouteilles. Elle a la capacité de produire des Champagnes de grande qualité. La société s’appuie sur une structure familiale qui est toujours un avantage et beaucoup de grandes marques nous l’envient. La grande force de la Maison Ellner est son vignoble de plus de 50 hectares dont elle est propriétaire. C’est la réunion d’intimité, d’expérience, de connaissance, de savoir-faire familial avec leurs secrets de fabrique, de raisins issus de terroirs connus, soignés, nourris et compris depuis des décennies qui sont des atouts incontestables de cette “grande” maison. Le fait de posséder un vignoble est un avantage considérable pour la maîtrise de la qualité, cela assure une constance de régularité des champagnes Ellner. Si l’on suit son vignoble, détermine la maturité, la date de vendanges… on n’a pas besoin ensuite d’artifices pour camoufler les défauts. C’est la Nature qui prévaut sur la technologie et c’est formidable ! Les calcaires, les craies de nos terroirs situés sur les côtes d’Epernay entre autres, nous donnent l’occasion de récolter des raisins mûrs d’une haute densité minérale, ainsi, les vins de base sont très frais, tendus, et permettent un élevage long. Les Champagnes sont musclés, droits, fermes et ont des arômes qui ne s’érodent que très lentement. Talent et grande rigueur dans les assemblages, tout cela permet d’imprimer véritablement un style Ellner. D’un point de vue commercial, en France, nous avons une clientèle très nombreuse de particuliers très fidèles. Petit à petit, nous tendons à développer la vente en CHR. A l’étranger, nous cherchons des collaborations avec des importateurs traditionnels connus pour leur sérieux, leur constance, surtout en Europe. Nous allons aussi intensifier notre action en Angleterre, aux Etats-Unis mais aussi en Asie et Europe de l’Est.” Vous allez aimer ce Champagne Grand Prestige Millésime 2006 (72 % de Chardonnay sélectionné sur les vignobles de Moussy, Tauxières et Avize, 28% de Pinot noir provenant d’Epernay et de Moussy). Pas de fermentation malo-lactique. Un grand vin de robe or pâle, aux reflets verts, une cuvée offrant une bulle fine et persistante, qui présente une belle complexité mêlant les notes de fleurs blanches et de citron pour finir sur des saveurs subtiles d’amande douce dues à un long vieillissement en cave. Un champagne nerveux, qui révèle une finale délicate onctueuse et soyeuse. Le 2005, marqué par sa prédominance de Chardonnay, très séduisant, aux arômes de poire et de noisette grillée, de robe jaune pâle aux reflets d’or, un vin puissant et élégant à la fois, tout en bouche, tout en finale. Le 2004, une cuvée ample et parfumée, au nez subtil où se développent des arômes d’agrumes et de petites fleurs, de jolie mousse, aux nuances de noisette et de pain grillé, est tout en bouche persistante et très fine, une grande réussite de ce millésime exceptionnel. La cuvée Charles Ellner 2006, où dominent les agrumes macérés et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique, de jolie robe dorée, harmonieuse en bouche, complexe, est d'une très jolie finale, de mousse persistante. Le 2005, de belle couleur jaune ambré, aux notes de noisette et de pomme, est un très joli vin, élégant, de bouche savoureuse, une nuances de pamplemousse, un Champagne très équilibré, où dominent la souplesse et les arômes de fruits secs en bouche, qui s’apprécie au cours du repas. Le 2004 est superbe, au bouquet puissant où s’entremêlent le chèvrefeuille et la pomme, d’une grande richesse au palais, avec des nuances de pain brioché, un grand Champagne de structure très équilibrée, très distinguée. Le Séduction Millésime 2005, issu d’une sélection toute particulière réunissant des raisins provenant de leurs vignobles de Chouilly en majorité, vieillis en foudres et de Venteuil, Vaucienne et Épernay, en demi-muids, est bien spécifique à ce millésime puissant, une cuvée d’exception fraîche et fruitée, avec une mousse légère et parfumée, des arômes délicats avec des nuances de rose, de genêt et d’amande, idéale à l’apéritif ou sur du caviar. Superbe 2002, une cuvée charpentée_definition.html"class="lexique" target="_blank">charpentée, mais où le Chardonnay apporte finesse et moelleux, un beau Champagne qui sent les fruits secs (amande), dense et distingué à la fois. Le Champagne cuvée Grande Réserve brut, 60% Chardonnay et 40% Pinot noir, est tout en finesse, particulièrement élégant, intense et fin avec ses senteurs d’orange et de noisette, vif et vineux à la fois. Très beau brut Intégral, non-dosé : 60% Pinot noir et 40% Chardonnay. Pas de fermentation malolactique, un Champagne d’une grande fraîcheur, vif, fruité, avec une très belle fin de bouche, superbe à l’apéritif et pour accompagner un plateau de fruits de mer. La cuvée Grande Réserve brut, à la mousse fine et persistante, de belle couleur jaune ambré, sent la pomme mûre et les noisettes, d’une jolie finesse, alliant rondeur et vivacité au palais. Le brut Premier Cru (Chardonnay majoritaire) développe un nez de noisette fraîche, de bonne bouche,mêlant distinction et rondeur, un Champagne vineux mais en même temps tout en finesse, opulent et parfumé, aux notes de fruits macérés. Autre réussite, le Blanc de blancs brut, charpenté et fin, très bien équilibré, aux notes de brioche, avec des arômes délicats de citron et de noix fraîche, de mousse élégante, associant saveur et distinction, à un prix défiant toute concurrence. Le brut Carte d’Or est un vin qui allie des notes florales et fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées, d’une grande franchise au nez comme au palais, très agréable sur une cuisine relevée. Excellent rosé brut, aux arômes de fruit rouges pas trop puissants, un Champagne très délicat, très raffiné. Il y a aussi ces coffrets : le colis Dégustation Prestige 2001, 2002 et 2004 (2 bouteilles de chaque); et le colis Variation avec 1 Réserve, 1 Carte d’Or, 1 Blanc de blancs, 1 Rosé, 1 Brut Intégral et 1 Premier Cru.

   

ELLNER

Famille Ellner
6, rue Côte-Legris - BP 223
51207 Épernay
Téléphone : 03 26 55 60 25
Télécopie : 03 26 51 54 00
Email : info@champagne-ellner.com

Site : www.vinsdusiecle.com/champagneellner




> Le palmares des vins


CLASSEMENT MEDOC
e_medoc.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR (Hors Classe)
MOUTON-ROTHSCHILD
GRAND-PUY-LACOSTE
MONTROSE
CLERC-MILON
PICHON-COMTESSE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LAFITE)
(MARGAUX)
BATAILLEY
LÉOVILLE-BARTON
LASCOMBES
CLAUZET
HAUT-MARBUZET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LYNCH-BAGES*)
MALESCOT-SAINT-EXUPERY*
(PONTET-CANET*)
BEAU SITE
(CALON-SÉGUR*)
FONBADET
LA GALIANE
HAUT-BATAILLEY
TRONQUOY-LALANDE
(GRAND-PUY DUCASSE)
ESTEAU
FONTESTEAU*
HOURTIN DUCASSE*
LE MEYNIEU*
LA PEYRE
AGASSAC
CAMBON LA PELOUSE*
DAVID*
RAUX
TEMPLE DE TOURTEYRON
BROUSTERAS
COUDOT
HENNEBELLE
LESTAGE-DARQUIER*
LOIRAC
LES MOINES*
MOULIN ROUGE
BOIS CARRÉ*
(FOURCAS-HOSTEN*)
GRAVES DE LOIRAC
CROIX
LAGNEAUX*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BEYCHEVELLE*
(BRANE-CANTENAC*)
LAFON-ROCHET*
(TALBOT*)
DESMIRAIL*
FOURCAS-DUPRÉ
MAUCAILLOU
BRIDANE
MAYNE LALANDE*
VILLEGEORGE
HOURBANON
LAMARQUE
PLANTIER ROSE*
PATACHE D'AUX
PETIT BOCQ
SAINT-AHON
TOUR-DU-ROC
DEVISE D'ARDILLEY*
LUSSAN
VITICULTEUR FORT MEDOC*
LE BOURDIEU*
DOYAC*
PANIGON*
POMYS*
REYNATS
SOULEY-SAINTE-CROIX
CARONNE-SAINTE-GEMME
ESCOT*
SENILHAC*
GRANINS-GRAND-POUJEAUX
LES MARCEAUX*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHANTEMERLE*
DOMEYNE
LAMOTHE-CISSAC
TOUR SIEUJAN
TOUR MARCILLANET
SIORAC
LABADIE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CROIX du TRALE*
DONISSAN*
FAUGEROUX
LARRIVAUX
LE TEMPLE*
SIGOGNAC
SÉRILHAN

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


 A l'honneur

 Les classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Les CASCADES


Un petit vignoble de 6 ha en conversion vers l’agriculture biologique. Des propriétaires passionnés : par leurs ânes et moutons, qui s’occupent de tondre l’herbe, et par la volonté d’élever des vins francs que l’on partage généreusement. Voilà un savoureux Corbières cuvée Galaura rouge 2012, de jolie robe intense, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs caractéristiques (pruneau, myrtille), de bouche pleine. Excellent Cascade rouge 2012, de couleur profonde, bien corsé, où dominent les fruits mûrs, aux tanins fondus, bien en bouche. Belle cuvée S 2011, Grenache, un vin sans sulfites, un vin de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d'une jolie finale épicée. Le Corbières rouge L 2011 dégage des arômes de fruits cuits, est puissante, riche et parfumé, aux connotations discrètes de fruits macérés et d'humus. Goûtez aussi le Corbières rouge le Ribaute 2012, dominé par le cassis et la mûre, corsé, riche au nez comme au palais. Excellent Corbières Cascade blanc Bio 2014, où se décèlent des nuances de citronnelle et d’abricot frais, d’une jolie robe or clair. Le rosé est tout aussi séduisant.  Gîte sur place, et, en plus, jolie production de bières artisanales.

Laurent et Sylvie Bachevillier
4 bis, avenue des Corbières
11220 Ribaute
Téléphone :06 88 21 84 99
Email : domainelescascades@yahoo.fr
Site personnel : www.domainelescascades.fr

Château VILLEGEORGE


Marie-Laure Lurton dirige ses trois propriétés avec passion, s’attachant à élever des vins typés, loin des modes des vins ultra boisés. “La traçabilité est totale tout au long de notre filière de production, précise-t-elle, qui est soumise à des contrôles réguliers de la vigne à la bouteille. Nous sommes audités par l’association Terra Vitis afin de maintenir notre certification : chaque année, un auditeur de l’association vérifie que nous répondons à tous les points du cahier des charges et au moins une fois tous les cinq ans, c’est un expert externe, de l’Afnor, qui réalise ce contrôle (Terra Vitis). Depuis 2003, nous avons toujours passé avec succès tous ces examens. D’autre part, depuis Juillet 2011, nous sommes engagés dans une démarche collective ISO 14001 (norme environnementale). Cette démarche a été mise en place par le CIVB afin que la grande majorité des propriétés viticoles du bordelais réponde à cette norme. Les Châteaux de Villegeorge et La Tour de Bessan font partie de la première association du SME des vins de Bordeaux certifiés ISO 140001 depuis Juillet 2013. Le Château Duplessis a intégré le périmètre en 2014.” Les visites (dégustation, œnotourisme...) se font au Château Tour de Bessan (ainsi qu’à Villegeorge), où la réhabilitation d’un bâtiment de 1934 , a permis l’installation d’un cuvier ergonomique, d’un chai à barriques et d’une salle de dégustation. Cet édifice contemporain, réalisé avec goût par l’architecte toulousain Vincent Defos du Rau, témoigne du dynamisme du domaine ainsi que de son ambition qualitative. Sur place, jolie dégustation de ses trois crus : il y a d’abord ce séduisant Haut-Médoc Château de Villegeorge Cru Bourgeois 2013 (12,30 ha sur graves pyrénéennes Cabernet-Sauvignon et Merlot), évidemment fermé, qui dévoile une trame tendue, des arômes de sous-bois et de groseille, des tanins serrés mais savoureux. Le 2012, de belle robe grenat, très équilibré, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin bien charpenté, tout en nuances, de bouche ample, de bonne garde. Le 2011 est plus souple, généreux, avec des senteurs de fruits rouges et d’épices, des tanins bien enrobés, très classique et vraiment réussi. Charmeur 2010, Cabernet-Sauvignon majoritaire, de couleur intense aux reflets noirs, charnu comme on les aime, gras, bien structuré, complexe, avec ces connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, de bouche fondue comme ce 2009, de couleur soutenue, au nez délicat, aux notes de fraise des bois, d’humus et de poivre, un vin corsé et charpenté, aux tanins harmonieux mais puissants, de belle charpente. Le Margaux Tour de Bessan Cru Bourgeois 2013, 28,10 ha sur graves pyrénéennes, Merlot et Cabernets pratiquement à égalité, élevage en barriques pendant 12 mois selon le millésime..., aux connotations de griotte cuite et de sous-bois, dégage des tanins amples, un vin auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer au mieux. Le 2012 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Le 2011 se goûte très bien, bien typé du millésime, un vin dense au nez comme en bouche, alliant distinction et charpente, aux tanins soyeux, comme ceux du 2010, qui monte en puissance, de belle matière, au nez puissant de cassis, de musc et fumé, complet, avec des notes en bouche de fruits surmûris, de cuir et d’épices, charpenté et persistant. Le 2009 est dans la lignée, à dominante de pruneau et de cannelle, de belle robe pourpre, aux tanins présents qui commencent à se fondre. Le Moulis Château Duplessis 2013 (17,69 ha sur sol argilo-calcaire, Merlot majoritaire, environ 70%, même élevage), très jeune encore, corsé, sent la groseille, le grillé et les sous-bois, et a besoin de se développer. Le 2012, au nez complexe, de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifiques, est de bouche puissante et souple, encore fermé. Le 2011, où la distinction est prédominante, allie couleur et ampleur, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, très équilibré, aux tanins mûrs et bien présents à la fois. Le 2010 développe des arômes de fruits mûrs, classique de ce millésime, le vin est corsé, aux tanins denses et bien équilibrés, à la bouche parfumée (prune, épices), il faut attendre un peu pour profiter de son potentiel. Le 2009 commence à s’ouvrir, mêlant une finesse tannique à une rondeur en bouche certaine, soutenue par des senteurs de pruneau, de mûre et de fumé.

Marie-Laure Lurton
17, chemin de Villegeorge
33480 Avensan
Téléphone :05 56 58 22 01
Télécopie :05 56 58 15 10
Email : contact@marielaurelurton.com
Site personnel : www.marielaurelurton.com

GODINEAU Père et Fils


Au sommet avec ce superbe Bonnezeaux Malabé 2011, un grand vin gras et dense, aux connotations confites subtiles (mandarine, coing), de bouche profonde et persistante, d’une longue finale aromatique, de grande garde. Beau Bonnezeaux Memmeresses 2011, onctueux, intense, tout en bouche, tout en charme, épicé, complet et suave, non encore à maturité. Tout aussi séduisant, le Bonnezeaux 2011, de robe jaune doré, alliant puissance et structure, aux arômes de fruits confits et d’épices, d’une longue finale complexe.  Goûtez le Coteaux du Layon blanc 2011, aux notes de fleurs, de pêche et de noisette, tout en délicatesse et suavité en finale. Excellent Anjou blanc 2011, au nez de noisette et de fruits frais, bien rond, typé et aromatique, avec ce côté de musc subtil. L’Anjou rouge 2010, de belle robe rubis soutenu, est un vin très harmonieux, complet, au nez de fruits rouges avec une pointe d’épices.


Domaine des Petits-Quarts - La Douve
49380 Faye-d’Anjou
Téléphone :02 41 54 03 00
Télécopie :02 41 54 25 36

DOMAINE ALARY


Un domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcaires caillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, dont l’esprit vigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction des millésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très appropriées à la nature, en conversion bio depuis 2009. Vendanges manuelles, tri de la vendange à la vigne et à la cave, éraflage, pigeage. Élevage une partie en cuves et une partie en foudres et demi-muits… Excellent Cairanne La Brunotte 2010, au nez de griotte et de cassis mûrs, est dense et complexe, très parfumé en bouche avec une finale poivrée. Le Cairanne rouge La Font d’Estevenas 2009, aux arômes de violette et de réglisse, avec des tanins présents et soyeux à la fois, un vin ferme et généreux. Le Cairanne blanc La Font d’Estevenas 2009, qui a ce nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, un vin ferme et fruité comme leur Cairanne CDR-Villages La Jean de Verde 2009, corsé, de belle robe soutenue, aux notes de sous-bois et de fraise, alliant structure et souplesse, d’excellente évolution comme le prouve ce 2007, d’une belle couleur grenat pourpre, riche et parfumé, aux connotations discrètes de fruits macérés et d’humus, harmonieux. Il y a aussi le CDR blanc sec La Chèvre d’Or 2011, de bouche fraîche et souple à la fois, aux notes de chèvrefeuille. Goûtez l’IGP Principauté d’Orange blanc sec La Grange Daniel Roussane 2011, de robe délicate, qui sent la rose, alliant nervosité et rondeur.

Denis Alary
La Font-d'Estevenas Route de Rasteau
84290 Cairanne
Téléphone :04 90 30 82 32
Télécopie :04 90 30 74 71
Email : domainealary@vinsdusiecle.com
Site : domainealary


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de La PÉQUÉLETTE


Un vignoble certifié en agriculture biologique et bio-dynamique (Demeter). "Mieux qu'une simple branche de l'agriculture biologique, précise-t-on, la bio-dynamie apporte une vision toute autre à l'agriculteur : nous ne travaillons plus "contre" mais "avec" ! C'est une agriculture respectueuse des rythmes de la nature (jour/nuit, été/hiver, cycles lunaires ...), basée sur la régénération et la culture d'un sol vivant. Chaque geste, chaque pensée, chaque décision prise sur le domaine aura des conséquences !"
Cela donne ce Vinsobres rouge cuvée Émile 2009, Grenache, Syrah, Mourvèdre, et Carignan, élevé en cuves, classique, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin chaleureux et gourmand. Excellent Vinsobres rouge Les Muses 2009, Syrah et Grenache. élevé pour partie en barriques et en cuves, d'une belle couleur soutenue et sombre, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, un vin puissant et de très bonne évolution, une réussite. Le CDR carton Rouge 2009, à dominante de Grenache, aux tanins mûrs et puissants à la fois, coloré et charnu, allie charme et structure. Le domaine produit également de l'huile d'olive. Pas de quoi résister.
Cédric Guillaume-CorbinPaysan Vigneron

CAMBON LA PELOUSE


Annick, Jean-Pierre Marie et leur fils Nicolas président aux destinées des lieux depuis 1996. Le sol est composé de grosses graves maigres et sableuses du quaternaire. Ces graves très profondes permettent un drainage performant et contribuent également au réchauffement du sol et ainsi à la maturation des raisins.
“Le contrôle de la maturité est quotidien, explique-t-on, les raisins vendangés sont triés par passage sur deux tables de tri; 16 mains s’activent pour éliminer tous les petits déchets encore présents. Notre cuvier est doté de trente cuves Inox thermorégulées de différents volumes (88 hl à 200 hl ). Depuis plus d’une dizaine d’années, nous avons adopté la technique de débourbage ( élimination des bourbes ) sur les raisins vendangés mécaniquement et de macération pré-fermentaire (de 6 à 8 jours à 4-5°). La régulation thermique des cuves permet d’adapter la température de vinification à la qualité du raisin. La macération post-fermentaire de 2 à 3 semaines apportera la stabilité de la couleur et une qualité tannique.”
Cela donne ce Haut Médoc Cru Bourgeois 2012, 50% Merlot, 47% Cabernet-Sauvignon, 3% Petit Verdot, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux arômes de réglisse et de mûre. Le 2011, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus. Goûtez le Haut Médoc Château Trois Moulins 2012, 52% Merlot, 33% Cabernet-Sauvignon, 15% Cabernet franc, de couleur rubis, équilibré, aux tanins fermes, au nez où dominent les fruits mûrs et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois.
Annick et Jean Pierre Marie

Domaine MATHIEU


Au sommet. Exploitation familiale de 24 ha, transmise de père en fils depuis 4 siècles.
“Le 2013 est un millésime très “années 1980”, nous explique Jérôme Mathieu. Le vignoble de Châteauneuf-du-Pape a livré en effet un millésime 2013 marqué par des maturités tardives, qui rappelle à bien des égards ceux des années 1980. Epargné par les aléas climatiques qui ont affecté de nombreuses régions (grêle notamment), il se caractérise par de faibles rendements et par des équilibres relativement atypiques où le fruit l’emporte sur la puissance.
Côté météorologique, le printemps 2013 a indéniablement été parmi les plus froids et les plus humides de ces dernières années, -1°C en moyenne par rapport à 2012 pour les minimales et -4.4°C pour les maximales sur les mois d’avril, mai, juin. Et 217 mm de pluie en avril mai, contre 165 mm en 2012, 17 mm en 2011 et 107 mm en 2010.
Cette conjugaison d’un temps frais et d’un air humide a eu pour conséquence de retarder le démarrage végétatif des vignes et de provoquer une forte coulure du Grenache, cépage naturellement sensible à ce phénomène et majoritaire dans l’encépagement de Châteauneuf-du-Pape. Avec un orage idéalement tombé à la fin d’un mois de juillet particulièrement chaud, les conditions météorologiques de l’été 2013 ont été bonnes, mais insuffisantes pour permettre de rattraper le retard pris au printemps. Le millésime 2013 fut donc des plus tardifs, rompant en cela avec la précocité de ces dernières années. Il est aussi l’un des plus faibles en quantité avec un rendement moyen sur l’appellation qui atteint tout juste 26 hl/ha.
Les vendanges ont commencé la deuxième quinzaine de septembre et se sont déroulées dans d’excellentes conditions. Fermentations alcooliques et malolactiques se sont rapidement terminées, donnant des vins rouges dont les équilibres rappellent ceux du milieu des années 1980, avec de belles acidités, des degrés alcooliques modérés et des Grenaches sur le fruit. Syrah et Mourvèdre ont donné des vins puissants, colorés et concentrés.
Les vins blancs présentent quant à eux une belle fraîcheur aromatique et gustative (agrumes, fleurs blanches, fruits exotiques). De par leur équilibre physico-chimique, ils sont dotés d’un très beau potentiel de garde. A l’instar des vins rouges, le Grenache blanc sera un peu moins présent dans les assemblages, laissant un peu plus de place aux Clairette et Roussane qui expriment particulièrement cette année tout leur potentiel aromatique.”
Grande réussite, en effet, ce Châteauneuf-du-Pape blanc Marquis Anselme Mathieu 2013, 100% Clairette, avec des arômes de fruits secs et d’agrumes, charmeur, de bouche distinguée, tout en finesse aromatique, un bien joli vin, gras et parfumé. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2013, 45% Clairette et 45% Grenache blanc, fleure le musc et l’aubépine, tout en bouche, de robe brillante et limpide, d’une jolie rondeur, suave. Savoureux Châteauneuf du Pape rouge Tradition 2012, velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, où les fruits noirs très mûrs se fondent avec des notes épicées. 
Superbe Châteauneuf-du-Pape cuvée Marquis Anselme Mathieu 2012 vignes Centenaires, 85% Grenache et 20% des 12 autres cépages de l’appellation, élevé 18 mois en vieux foudres de chêne, très structuré, puissant, aux senteurs de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins denses, un vin concentré mais tout en distinction.
Il y a également ce très grand Châteauneuf du Pape rouge Di Felibre 2010, d’une belle charpente, un vin avec de la matière et des tanins, aux senteurs de fruits rouges, de poivron et de sous-bois, puissant, volumineux, de belle évolution. Excellent CDR rouge cuvée Château Mar, riche au nez comme en bouche, de robe pourpre, un vin puissant, bien charpenté, à déboucher sur un rôti.
André et Jérôme Mathieu
3 bis, Route de Courthézon
84230 Châteauneuf-du-Pape
Tél. : 04 90 83 72 09
Fax : 04 90 83 50 55
Email : dnemathieu@aol.com
www.domainemathieu.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012

 



Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Denis FORTIN


Château CORNEMPS


Château des BROUSTERAS


Charles MIGNON


Château CHENE-VIEUX


Château DARIUS


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château TRIANS


Vignoble André HARTMANN


Rémy MASSIN et Fils


Château de VIMONT


Domaine BROBECKER


Jean-Claude et Didier AUBERT


Gaston CHIQUET


Château MIRE-L'ÉTANG


Domaine de NOIRÉ


Château PANCHILLE


Clos JEAN



CLOS TRIMOULET


CHÂTEAU FILLON


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE LIONNEL CARREAU


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU FABAS


CHAMPAGNE GREMILLET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales