Millesimes Et Vins

Edition du 17/03/2020
 

Château du Grand Bos

Référence

Château du GRAND BOS


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771, et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand Bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2009 : reflets rubis profond, nez capiteux à nuances réglisse/caramel, bouche puissant et charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe somptueuse, osmose entre les fruits et les tanins fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé, l’attaque ronde et puissante, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Rouge 2012 : robe grenat, nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de vanille et d’épices, attaque gourmande, franche, arômes toastés et vanillés, tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2016 : robe brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs et d’agrumes, nuances exotiques, une attaque fraîche et délicat en bouche. Évolution grasse, acidulée, bon équilibre avec une finale légèrement minérale.

   

Château du Grand Bos

André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone : 06 75 20 59 39

Email : chateaugrandbos@gmail.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château PASCAUD


Une propriété, une vraie histoire de famille. Le domaine de Jalousy a été acquis par la famille Duporge en 1910. En 1930, le vignoble, produisant principalement du vin blanc, atteint 35 hectares . En 1934, Henri Duporge rejoint son père Fernand sur l'exploitation. A partir de cette date , le domaine n'a alors cessé de s'agrandir et de se moderniser. En 1962, Pierre Duporge, fils d'Henri rejoint à son tour l'exploitation viticole. Deux ans plus tard, sa soeur Marie-Hélène Duporge s'implique également dans l'entreprise familiale. En 1968, ils achètent une propriété à David et Beaulieu. En 1999, Philippe Person, fils de Marie-Hélène Duporge, reprend la propriété et se retrouve à la tête d'un vignoble de 93 ha. Entre 2004 et 2016, Philippe Person a poursuivi l'extension du domaine. L’exploitation familiale des Vignobles Jalousie Beaulieu rachète le Château Pascaud en 2017, cette transition s’ effectue en douceur, puisqu'elle fait suite à 20 ans de fermage auprès de l'ancien propriétaire, Bernard Avril. Le vignoble Pascaud représente 27 ha sur un terroir argilo-calcaire planté à 4 600 pieds/ha. En 2016, la SCEA des Vignobles Jalousie Beaulieu exploite 160 ha de vignes. Son fils, Pierre Person, rejoint l'aventure familiale en 2016 et représente la sixième génération. Pour Philippe Person, “les vins présentés à la vente cette année sont Château Jalousie Beaulieu 2018, Château Jalousie Beaulieu cuvée Prestige 2018 et Château Pascaud 2018. A partir de Juin 2020, s’ajoutera notre nouveauté : Château Pascaud Réserve 2019. Les vendanges 2019 se sont bien passées, ce millésime est d’une qualité remarquable. Après deux années compliquées, en terme de volume (gel en 2017, grêle en 2018), nous sommes heureux d’avoir, en 2019, obtenu le volume attendu par l’appellation Bordeaux Supérieur. Ma plus grande fierté est de voir au quotidien l’implication de l’ensemble de l’équipe qui accomplit avec enthousiasme un travail rigoureux pour assurer la qualité de nos vins et le respect de notre environnement. Nos sols sont majorativement de type argilo-calcaire et les cépages : 80% Merlot, 12% Cabernet franc, 7% Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec. Le mode de culture est raisonné et applique les normes du SME (Système Management Environnemental). Nous sommes fiers d'avoir obtenu la certification HVE niveau 3 et ISO 14001 reconnu à l’international. Cela signifie une agriculture plus respectueuse pour l'environnement en respectant un cahier des charges très rigoureux, créé et contrôlé par le ministère de l’agriculture, préservation de la biodiversité, stratégie Phytosanitaire, gestion de la Fertilisation, gestion de la ressource en eau. Je suis heureux que mon fils Pierre ait rejoint l’aventure familiale et représente ainsi, la sixième génération.” On est bien au sommet avec ce très savoureux Bordeaux Supérieur Château Jalousie Beaulieu 2018, médaille d’Or Paris 2020, riche et parfumé (griotte, prune, humus), bien charnu, d’une bonne longueur au palais, aux tanins bien mûrs, parfait, notamment, sur un jarret de veau aux cèpes séchés ou des cailles rôties. Le Château Jalousie Beaulieu cuvée Prestige 2018, plus dense, a des senteurs de fruits cuits et d’humus, c’est un vin de bouche à la fois puissante, soyeuse et parfumée, de garde. Quant au Bordeaux Supérieur Château Pascaud 2018, au nez complexe, où dominent le cassis mûr et les épices, est un vin ample et harmonieux, avec une jolie structure, de charpente élégante.

Scea Jalousie-Beaulieu - Famille Person
1, Chemin La Jalousie
33133 Galgon
Téléphone : 05 57 74 30 13
Email : contact@jalousie-beaulieu.com
Site personnel : www.jalousie-beaulieu.com

Domaine de la GONORDERIE


Le domaine existe depuis quatre générations. Reprise en 2011 par Sheilla et François Plumejeau, la propriété possède 30 ha de vignes qui produisent des vins blancs, rosés, rouges et liquoreux. L'alliance entre modernité et respect du terroir reste la base de leur travail. “Le domaine est constitué de grands ensembles de terroirs : des sables limoneux, l’idéal pour produire un vin rouge aux tannins soyeux et des vins rosés fruités; argilo-calcaires, qui confèrent une bonne alimentation en eau à la vigne, et assurent une très bonne maturité de nos raisins pour produire notre Anjou Villages Brissac; argilo-graveleux, qui sont des sols parsemés de graves d'Anjou et conviennent parfaitement à la production des vins blancs secs et nos rosés. Altérations de roche, une couche de terre peu profonde sur de la roche. C'est un terroir précoce adapté au Chenin blanc qui est utilisé dans la production de nos vins liquoreux sur l'appellation Coteaux de l'Aubance.” Une nouvelle fois, belle réussite avec cet Anjou-Villages-Brissac 2014, typé, de couleur intense, souple et vigoureux à la fois, avec ces nuances de groseille et de cannelle, légèrement poivré en finale, un vin d’une belle garde. L’Anjou rouge Fût de Chêne 2016 sent bon la griotte mûre et les épices douces, et demande une cuisine complexe comme un sauté de veau printanier ou des pigeonneaux aux champignons, par exemple. Goûtez le Sauvignon blanc, aux subtiles senteurs d’amande et de poire, rond en bouche mais de caractère vif, très représentatif de la vivacité de son cépage, d’une jolie finale. Beau Chardonnay Réserve 2016, au nez dominé par les fruits jaunes et l'amande, très réussi, de belle robe, bien rond mais d'une belle acidité, typé et aromatique, tout en délicatesse, de bouche pleine et fondue. Et pour finir le Coteaux-de-l’Aubance 2015, 100% Chenin, d’une jolie persistance, un vin parfumé avec des nuances de rose, de pain brioché et de pomme cuite, idéal aussi bien sur des jarrets de porc en cocotte à l'aigre-douce qu’avec un gâteau caramélisé à l'ananas.

Sheilla et François Plumejeau
La Gonorderie
49320 Brissac Loire Aubance
Téléphone :02 41 91 22 80 et 06 72 88 38 07
Email : contact@gonorderie.fr
Site personnel : www.gonorderie.fr

Château Le BOURDIEU


Vignoble de 47 ha plantés sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des croupes). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style des maisons de maître du XIXe siècle, le Château apparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des Crus Bourgeois de 1932. On se fait particulièrement plaisir avec ce Médoc Cru Bourgeois 2017, 50% Merlot, 49% Cabernet-Sauvignon et 1% Petit Verdot, âge moyen des vignes 32 ans, 12 mois en barriques de chêne, d’une belle couleur aux reflets violets, un vin qui mêle structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris. Beau 2016, tout en arômes et structure, d’une belle ampleur, bien structuré, un vin qui sent la fraise des bois et l’humus, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Le 2015, vraiment remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre.  Le 2014 est un vin aux tanins présents, intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois, d’excellente garde, un vin que l’on peut apprécier avec, par exemple, des brochettes d'agneau ou une galantine de canard au foie gras. Le 2013 est charmeur, au nez délicat de petits fruits rouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissant et fin, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine.

Guy Bailly
1, route de Troussas
33340 Valeyrac
Téléphone :05 56 41 58 52
Email : guybailly@lebourdieu.fr
Site personnel : www.lebourdieu.fr

CHAMPAGNE SADI MALOT


C’est au cœur du vignoble à Villers-Marmery, village situé au sud de la Montagne de Reims que vous découvrirez notre exploitation familiale qui perdure depuis 5 générations. C’est avec passion que nous cultivons nos vignes sur les communes de Villers-Marmery - Premier Cru et Verzy - Grand Cru. Socrate et Yvonne, Sadi et Simone, Michel et Nycol, Franck et Christine et Florien et Cindy…. Chez les Malot, l’amour de la vigne et du vin se transmet de génération en génération. Depuis 2004, afin de protéger l’environnement, nous avons mis en place de nouvelles techniques viticoles : labour de notre vignoble, aucun herbicide ; utilisation d’engrais organique, protection de la biodiversité… En 2014, nous avons reçu le label Haute Valeur Environnementale au titre de niveau 3 qui est venue consacrer 10 ans d’efforts écologiques. Ce n’est qu’une étape dans la stratégie de préservation de notre terroir, notre objectif étant de travailler de manière entièrement organique. Nous avons commencé notre conversion en viticulture biologique sur nos Pinots Noirs. Au-delà de la protection de l’environnement, nous voulons nous assurer que nos vins expriment la magie de notre terroir, qui bénéficie d’un sol crayeux. La cuvée Coup de Foudre 2012, pour les amoureux des vins, est la traduction parfaite de nos meilleures vendanges. Ce millésime, 100% Chardonnay de Villers-Marmery est élaboré en sélectionnant les raisins de nos plus vieilles vignes. Ce blanc de blancs, d’une élégante vinosité, bénéficie d’une vinification traditionnelle d’un an en foudre de chêne, sans fermentation malolactique, d’un élevage de 5 ans sur lies et d’une année de repos dans nos caves après dégorgement. Le nez y est très expressif, on retrouve une puissance aromatique où se mêlent les fruits blancs à noyaux avec une légère pointe de miel et d’épices. Notre conversion vers la viticulture biologique sur nos Pinot Noir donnera naissance à de nouvelles cuvées : un Blanc de Noir BIO, Grand Cru de Verzy vinifié dans une cuve ovoïde en béton brut, et également un Rosé de Saignée BIO. Et, prochainement, une nouvelle cuvée 100% Chardonnay vinifié de fût de chêne, élevé en Solera issu du lieu-dit « les Sous la Ville ».


35, rue Pasteur
51380 Villers-Marmery
Téléphone :03 26 97 90 48
Email : sadi-malot@wanadoo.fr
Site : champagnesadimalot
Site personnel : www.champagne-sadi-malot.com


> Nos dégustations de la semaine

Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Le vignoble familial Château Galand est une propriété fort ancienne, dont les bâtiments datent pour certains du XVIe siècle. Ses vignes s'étendent du flan méridional du fameux coteau argilo-calcaire en pente douce de Canon jusqu'aux plaines alluviales de la Dordogne dont les méandres serpentent à quelques mètres de là.
La côte de Canon-Fronsac est le prolongement géologique vers le sud-ouest de la grande côte de Saint-Émilion portant les crus les plus prestigieux de l'appelation. Elle en est séparée sur une distance de 5 à 6 km par la plaine de Pomerol à l'est. Au nord, s'étendent les vignobles de Fronsac. On y retrouve les calcaires à astéries et la molasse du Fronsadais donnant le vin dont le caractère suffit à le distinguer. Le relief accidenté de la région empêche la stagnation des eaux et la proximité des rivières protège les vignes des gelées.



Vous ne pourrez qu?apprécier ce grand Canon-Fronsac 2016, (médaille d?Or concours Général Agricole Paris 2019), très typé, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, il est classique et élégant, avec de la matière et une bouche chaleureuse, un vin racé comme on les aime, qui développe en finale des connotations délicates de fruits macérés et de poivre, de garde, naturellement.
Le 2015, très typé également, dense, de belle couleur pourpre, au nez de fruits macérés et d?épices, il est de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de prune, de cuir et musc, d?une belle finale, de garde. Le 2014, charnu et gras, au nez subtil, dominé par la griotte et l?humus, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d'épices au palais, a des tanins amples mais très fins, un vin complet, tout en charme, idéal, aujourd?hui, sur un bœuf sauce Périgueux ou des bouchées aux cèpes.
Vous aimerez encore ce Bordeaux Supérieur Château Galand 2016, médaille d?Or concours général Agricole Paris 2019, également au sommet de son appellation, coloré, au nez dominé par la mûre et la framboise, de bouche ample où se retrouvent la griotte et la prune.



La Malatie
33126 Fronsac
Tél. : 05 57 25 20 72 et 06 27 05 05 38
Email : pharmaciejeangaland@orange.fr
www.chateaufronsac.com


Château du ROCHER


Domaines SCHLUMBERGER



> Les précédentes éditions

Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018

 



Domaine du CHAILLOT


Château BOURGUET


Domaine ALARY


FLEURY-GILLE


BORIE MANOUX


Château PENIN


Champagne R.H. COUTIER


Domaine de La GAUTERIE


Château de VALOIS


DARTIGALONGUE


Champagne BRICE


Domaine des MONTS LUISANTS


Château BELLEVUE-FAVEREAU


DRAPPIER


Château VIEUX TOURON


Cave REAL


Xavier LECONTE


Vins LAMBERT


Château des ARNAUDS


Jean-Marie NAULIN


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Domaine Jacques CARILLON


Domaine GUIZARD


Domaine Guy BOCARD


René RUTAT et Fils


Domaine SEGUIN-MANUEL


Edouard BRUN & Cie


Château MAUVINON


Château LAUDUC


Domaine de la PETITE CHAPELLE


Domaine DENUZILLER


Domaine GROS Frère et Soeur


RUHLMANN-SCHUTZ



DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE GOURON


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales