Château Haut-Bergey 201 zoom sur ce millésime prometteur

Un millésime 2015 d’exception pour le Château Haut-Bergey

En tant que professionnel de l’œnologie, j’ai eu l’opportunité de déguster le millésime 2015 du Château Haut-Bergey, un domaine viticole situé dans l’appellation Pessac-Léognan, en Gironde. Ce millésime s’annonce comme l’un des plus prometteurs de ces dernières années, grâce à des conditions climatiques idéales et au savoir-faire des équipes du château.

Le Château Haut-Bergey, propriété de la famille Garcin-Cathiard depuis 1991, s’étend sur 28 hectares de vignes plantées sur des sols de graves et d’argiles. L’encépagement est composé à 55% de Cabernet Sauvignon, 40% de Merlot et 5% de Cabernet Franc. Les vignes, d’un âge moyen de 25 ans, sont cultivées selon les principes de l’agriculture raisonnée, respectueuse de l’environnement.

Des conditions climatiques optimales pour le millésime 2015

L’année 2015 a été marquée par des conditions météorologiques exceptionnelles dans le Bordelais. Après un hiver doux et pluvieux, le printemps a été chaud et sec, favorisant une floraison précoce et homogène. L’été, marqué par des épisodes caniculaires et une sécheresse importante, a permis une maturation lente et progressive des raisins, concentrant les arômes et les tanins. Enfin, les pluies de septembre ont apporté la fraîcheur nécessaire à l’équilibre des baies, tout en préservant leur état sanitaire.

Ces conditions idéales ont permis aux équipes du Château Haut-Bergey de récolter des raisins parfaitement mûrs, aux potentiels aromatique et polyphénolique élevés. Les vendanges, effectuées manuellement, se sont déroulées du 17 septembre au 1er octobre pour les Merlots, et du 28 septembre au 7 octobre pour les Cabernets.

Une vinification minutieuse pour révéler le potentiel du millésime

Au chai, les raisins ont été triés avec soin avant d’être égrappés et foulés. Les fermentations alcooliques se sont déroulées en cuves inox thermorégulées, avec des macérations longues de 3 à 4 semaines, permettant une extraction en douceur des composés phénoliques. Les vins ont ensuite été écoulés par gravité dans des barriques de chêne français, dont 50% de barriques neuves, pour y effectuer leur élevage pendant 18 mois.

Tout au long de l’élevage, les vins ont été régulièrement dégustés et analysés pour suivre leur évolution et ajuster les paramètres d’élevage si nécessaire. Les assemblages finaux ont été réalisés en janvier 2017, avant la mise en bouteille du millésime 2015 en juin de la même année.

Un vin équilibré, complexe et prometteur

J’ai eu la chance de déguster le Château Haut-Bergey 2015 à plusieurs reprises, et j’ai été impressionné par sa qualité et son potentiel de garde. La robe est d’un rouge profond, presque opaque. Au nez, le vin dévoile des arômes intenses de fruits noirs (cassis, mûre), d’épices douces (réglisse, cannelle) et de notes toastées et vanillées apportées par l’élevage en barrique.

En bouche, l’attaque est ample et soyeuse, avec une trame tannique dense mais parfaitement intégrée. Le milieu de bouche est riche et concentré, avec une belle expression du fruit et une fraîcheur apportée par une acidité bien présente. La finale, longue et persistante, est marquée par des notes de sous-bois et de cèdre, témoignant du potentiel de garde du vin.

Selon moi, le Château Haut-Bergey 2015 est un vin d’une grande élégance et d’une belle complexité aromatique, qui allie puissance et finesse. Il est d’ores et déjà délicieux dans sa jeunesse, mais gagnerait à être conservé en cave pendant 5 à 10 ans pour exprimer pleinement son potentiel. Il s’accordera à merveille avec des viandes rouges grillées, du gibier ou des fromages affinés.

Un domaine engagé dans une démarche qualitative et environnementale

Au-delà de la qualité intrinsèque du millésime 2015, il est important de souligner l’engagement du Château Haut-Bergey dans une démarche qualitative et respectueuse de l’environnement. Depuis plusieurs années, le domaine a mis en place des pratiques viticoles raisonnées, visant à réduire l’utilisation de produits phytosanitaires et à préserver la biodiversité du vignoble.

Parmi ces pratiques, on peut citer :

  • L’enherbement naturel des inter-rangs pour limiter l’érosion des sols et favoriser la vie microbienne
  • La confusion sexuelle pour lutter contre les ravageurs de la vigne (vers de la grappe, cicadelle)
  • L’utilisation de produits de biocontrôle (huiles essentielles, extraits végétaux) en remplacement des pesticides de synthèse
  • La mise en place de nichoirs et de haies pour favoriser la présence d’auxiliaires (oiseaux, insectes prédateurs)

Cette démarche qualitative se retrouve également au chai, où les vinifications sont réalisées de manière traditionnelle, avec un minimum d’interventions et d’intrants œnologiques. Le Château Haut-Bergey privilégie ainsi les levures indigènes pour ses fermentations, et limite les doses de soufre utilisées pour la conservation des vins.

En résumé

Le millésime 2015 du Château Haut-Bergey est un vin d’exception, qui incarne parfaitement le savoir-faire et l’engagement qualitatif de ce domaine de Pessac-Léognan. Grâce à des conditions climatiques idéales et à une vinification minutieuse, ce vin allie puissance, finesse et complexité aromatique, avec un potentiel de garde remarquable.

Je ne peux que vous recommander de vous procurer quelques bouteilles de ce millésime prometteur, que vous pourrez déguster dès maintenant ou conserver précieusement en cave pendant plusieurs années. Le Château Haut-Bergey 2015 est disponible chez les meilleurs cavistes et sur le site internet du domaine (https://www.chateau-haut-bergey.com/), au prix de 25 € la bouteille.

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions si vous avez l’occasion de déguster ce vin, je serai ravi d’échanger avec vous sur ce millésime d’exception !